Aller directement au contenu
Aller au formulaire d'identification

Un site de recrutement de personnes handicapées

La Région bruxelloise, la CoCof et le secteur privé ont uni leurs efforts pour créer la première banque de données consacrée au recrutement de personnes handicapées. Inaugurée jeudi, en présence du ministre bruxellois de l'Economie et de l'Emploi, Benoît Cerexhe, cet outil prend la forme d'un site internet (www.wheelit.be) accessible aux employeurs prêts à embaucher des personnes moins valides, comme aux personnes à la recherche d'un emploi.
 
Informations et conseils
 
A l'employeur, le site donne accès à une série d'informations sur les diverses aspects à prendre en compte dans le cadre de l'emploi des personnes handicapées, mais aussi sur les multiples aides publiques auxquelles les entreprises peuvent accéder. Wheelit.be propose aussi des formations "pour ne plus être handicapé face au handicap". Il prodigue ses conseils pour aménager les postes de travail.
 
Pour le moment, l'offre de Wheelit est gratuite. Elle deviendra payante, en 2009, mais à des tarifs inférieurs à ceux des sociétés de recrutement de personnes valides.
 
Pour la personne à la recherche d'un emploi, wheelit.be ôte, selon ses responsables, le complexe du handicap dans la mesure où les entreprises qui recrutent par ce canal, ne s'adressent qu'à des personnes moins valides.
 
Compétences
 
D'après Thierry Conrads, administrateur-fondateur de l'asbl Wheelit, le succès de l'opération dépendra aussi, à terme du nombre de CV qu'introduiront les personnes souffrant d'un handicap. La présente initiative dépasse le stade de la traditionnelle assistance sociale puisqu'elle vise l'intégration économique sur base des compétences propres à la personne.
 
La plate-forme dont la portée géographique n'est pas limitée à la Région bruxelloise, même si elle est soutenue par le gouvernement régional et par la Commission Communautaire française de Bruxelles, bénéficie du soutien du secteur privé.
 
Seulement 4% travaillent
 
Sa présentation était ainsi organisée jeudi sur le site anderlechtois de la société L'Oréal. Mais son nom est aussi étroitement associé à Axa, Ethias, Start People (gestion des ressources humaines), Levis, Start consult, Sanofi aventis, ou encore Lampiris.
 
En Belgique, le taux d'emploi des personnes handicapées est un des plus faibles d'Europe. Sur les 75.000 bénéficiaires d'une allocation de remplacement de revenus, moins de 3.000 (moins de 4%) disposent actuellement d'un revenu professionnel, a souligné jeudi le ministre Cerexhe.
 
La Région bruxelloise a contribué financièrement à la création du site, en injectant 50.000 euros dans l'opération, tout comme la Commission Communautaire française (10.000 euros), et le SELOR.
Source: 7 sur 7